Et oui, un nom pareil, ça ne laisse personne indifférent, et surtout pas les fans de chocolat comme moi!

J'ai trouvé cette recette sur le blog de Marie-Pierre : À mes nuits blanches, où la maîtrise du glaçage me laisse rêveuse, et elle-même avait trouvé la recette sur le blog Cakes and co, où les photos du fondant de cet orgasme me laissent totalement baveuse. Et à la source de tout ça, le livre Ma petite robe noire de Trish Deseine.

Pour finir, le blog Cakes and co propose une seconde version au pralin, et là les photos ont fini de m'achever (même si je n'aime pas le pralin)!

UN TEL FONDANT, mais COMMENT résister!

IMG_8566_modif

  • Le fondant :

- 200 g de chocolat à 72% (ou pas!)
- 200 g de beurre demi-sel (ou doux, ou moitié-moitié...moi j'ai bien aimé le petit goût du beurre demi-sel)
- 100 g de sucre
- 5 œufs
- 1 cuillère à soupe de farine

Faire fondre au bain-marie (moi au micro-ondes) le chocolat noir avec le beurre.
Ajouter le sucre, puis les œufs entiers, bien mélanger et ajouter la farine.
Verser la préparation dans un petit moule de 20 cm de diamètre (ceci est très important car la cuisson dépendra aussi de la taille du moule), en mettant du papier sulfurisé dans le fond du moule et bien beurrer les cotés, car ce gâteau est à peine cuit et le démoulage est délicat.
Mettre à cuire dans le four préchauffé à 180°C  pendant 20 minutes et pas une de plus!!!
Le gâteau doit être un peu tremblotant en sortant du four.

  • Le glaçage :

- 150g de chocolat noir (moi 100g, c'est amplement suffisant)
- 75g de beurre (moi 50g)

Pendant la cuisson, préparer le glaçage en faisant fondre le chocolat noir avec le beurre.

  • Le montage :

Lorsque le gâteau est cuit, démouler immédiatement sur le plat de service, et verser le glaçage au milieu du gâteau encore chaud (très important, c'est ce qui va permettre à votre gâteau de se transformer en "truffe").
Avec une spatule, faire couler délicatement le chocolat sur les cotés.
Laisser refroidir au moins une nuit, mais pas au réfrigérateur...

Pour la présentation, soit on réussit à bien placer son glaçage sur les côtés, et pas besoin de grande fioriture, la sobriété se suffit à elle-même (et hop une belle orchidée sacrifiée pour un double anniversaire! Orchidée de bientôt 3 ans, 3 floraison à son actif, merci Audalacuisine pour ce cadeau durable!) :

IMG_8548


IMG_8549


Ou alors, on se ramasse sur le glaçage, on ne comprend pas pourquoi on n'arrive pas à faire comme les autres non-professionnels blogueurs, et on cache la misère avec de jolis biscuits coupés en deux et un joli lien, et les invités n'imaginent même pas que c'est un cache-misère :

IMG_7627

(Oui, encore cet orgasme pour un anniversaire... Là c'était le mien (on ne compte pas les bougies, merci! Petit trip régressif de ma part à mettre le nombre de bougies exact!), et quand Môman et son compagnon ont goûté à ce délice, ils ont de suite commandé le même pour leur anniversaire...)

Et pour l'intérieur... surtout il faut bien sortir le fondant encore tremblotant du four, sinon ça sera trop cuit! Enfin trop cuit... il reste fondant... Mais si comme moi vous préférez les fondants au chocolat limite coulant...

Voici d'ailleurs l'intérieur, humm fondant....

IMG_8572


IMG_8573

  • Le verdict :

Un fondant bien fondant, au goût prononcé si on utilise du beurre demi-sel (même si l'on ne met qu'une moitié de beurre demi-sel) : cela donne une petite note différente, j'ai apprécié! Quant aux goûteurs, je pense que j'en ai séduit certains!


  • Par ailleurs,

Un grand merci au designer plurimedia de Baptavia, qui a refait ma bannière ainsi que le style de mon blog, tout à fait à mon image! Quel talent!
Il est vrai qu'après quatre ans avec une bannière dont le nom de fichier était "bannière temporaire.jpeg"... il était temps de faire quelque chose... alors Merci et Bravo!